Nous vous proposons jusqu'au 8 avril une "éphéméride" de la campagne électorale pour la présidentielle du 10 avril 2016. Un regard sans fard sur la classe politique tchadienne et la manière dont elle souhaite se faire entendre. Une sorte de veille politique-marketing-médias. #J16

Image2journal de campagne

"Ca va faire mal"

Les candidats du CAP-SUR et de l’UNDR étaient les invités d »Afrique matin ce mardi 05 avril sur les ondes de RFI. Leurs messages respectifs étaient tranchants. « Si Déby gagne au 1er tour, c’est qu’il a triché. Il n’a aucune chance.» a affirmé Saleh Kebzabo de l’UNDR. Avant de préciser que « désormais les Tchadiens sont mûrs pour un changement ».

Djimrangar Dadnadji du CAP-SUR a été encore plus offensif que l’ancien ministre de l’Education nationale : « Deby, 1er tour KO ? Sur quelle base ? Si c’est fabriqué, oui… » Les deux opposants partagent la même stratégie pour faire tomber Deby par les urnes. Kebzabo explique : «chacun dans son fief grappillera des voix au candidat du MPS. Il ne pourra pas gagner au premier tour ». Et comme pour compléter ces propos, Dadnadji poursuit qu’ «avec cette stratégie adaptée à la réalité du pays, le candidat qui sera le mieux placé sera soutenu par les autres » si le Président de la République sortant arrive au second tour. Et de compléter tout de go « le ciel ne tombera pas sur la tête des Tchadiens si Deby perd les élections. Le Tchad ne disparaitra pas » comme pour exorciser les craintes, la psychose d’une période post MPS. La conclusion de l’ex-premier ministre est une mise en garde contre les éventuelles fraudes : « s’il est élu au premier tour, ça va faire mal ».

Incompétence

 

    Militants et partisans du PLD à Abéché le 04 avril 2016Crédit photo ; compte Facebook "Al Habo Président"

Mahamat Ahmad Al Habo, candidat du PLD, a fait vibrer Abéché, capitale de la région du Ouaddaï. En meeting ce lundi 04 avril 2016 devant « une foule inédite », le favori du parti d’Ibni Oumar a tancé « l’amateurisme, le plagiat et l’incompétence » du pouvoir en place. Et de préciser que tout cela sera fini le 10 avril.

Un cinquième membre de la société civile, Albyssaty Alhazam, porte-parole par intérim du collectif « Ça suffit » est en garde à vue depuis ce mardi 04 avril. Quant à la marche pacifique organisée par cette même coalition, elle s’est tenue comme convenu mercredi matin. Malgré quelques échauffourées, les sympathisants ont marché sans encombre mais sous une escorte impressionnante de policiers.

Bonne journée.

Chérif ADOUDOU ARTINE

signature blog