En cette fin d’année, votre blog vous propose son palmarès de Tchadiens incontournables médiatiquement en 2016. Classés dans trois catégories, cette brochette de personnalités fera parler d’elle. Découvrez, à partir de ce mardi 15 décembre, nos dix tchadiens ‘’sexy demain’’.

 

tchadocs

 

En tant qu’observateur avisé de la société tchadienne, j’ai investigué pour vous parler de ceux et celles qui feront l’actualité du Tchad ces prochains mois. Les catégories sont en phase avec les sujets qui reviennent le plus souvent dans les discussions sur les réseaux sociaux* et ceux traités en priorité à la radio et dans les colonnes de vos journaux. Il s’agit donc de la politique, de l’économie (que nous avons élargi au monde des affaires car intimement lié) et la rubrique société, qui comprend la culture, les arts, le sport et les médias.

Notre "Soft power"

Le choix (certes subjectif) de ces femmes et de ces hommes repose, en plus de leurs talents et de leur savoir-faire dans leurs activités respectives, sur leurs capacités à accroitre la visibilité du Tchad dans les médias internationaux et sur la toile ; sur leurs aptitudes à représenter notre pays valablement dans leurs sphères professionnelles qu’ils côtoient et sur le pouvoir d’inspiration qu’ils pourraient insufler à la société tchadienne. Nous avons besoin de leaders, de figures de proue pour construire une image positive du Tchadien. Des femmes et des hommes dont on pourrait parler dans les halls d'aéroport au gré d'une escale ou aprés un sujet télévisé dans un pub de Dubai, Beijing ou New-York. Ca fait tellement plaisir et c'est grisant ! A l'instar de ce qu'a été Roger Milla pour le Cameroun, Djimon Honsou pour le Bénin, Alain Mabanckou pour le Congo, les Kényans ou les Ethiopiens dans les courses de fond ou même, consecration suprême, Sedar Senghor qui a plus fait pour l'image du Sénégal que tous les Sénégalais réunis.

Au delà de la simple image positive, une personalité peut attirer, créer une dynamique sociale et économique qui se matérialisera par des retombées concrètes pour le Tchad. C'est ce que l'Américain Joseph Nye, Professeur en Relations internationales, a appelé le Soft power dans son essai Bound to lead en 1991. Une approche de la Diplomatie basée sur la séduction (dans les affaires, les arts, la littérature, le sport, etc.).

En plus d’être inspirants, ces Tchadiens sont respectés, connus et suscitent de l’empathie auprès de la majorité des habitants de notre pays.

Avant d’égrainer cette liste mardi, mercredi et jeudi, je vous propose un instantané de MA liste d’incontournables en infographie.

incontournables (Conflict Copy) (1)

Chérif ADOUDOU

signature blog