La Société générale Tchad (SGT) est la meilleure banque tchadienne pour le grand public. Elle est suivie de très loin par Ecobank. C’est le résultat qui ressort d’une enquête menée fin mai sur les huit enseignes qui composent le paysage bancaire tchadien. Un excellent guide pour aiguiller les clients.

banque

FORTIUS Communication (agence d'études marketing) a réalisé un benchmark concurrentiel des huit banques installées au Tchad du 26 au 29 mai dernier.

Voici le classement de cette enquête :

La Société générale Tchad (SGT) est en tête de ce classement avec 40 points sur 50. Elle est suivie par Ecobank qui compte 25 point et d’UBA, 17 points. La CBT est quatrième avec 16 points, Orabank cinquième avec 9 points et la Banque agricole et commerciale (ex Banque agricole du Soudan) sixième avec 8 points. Les deux autres enseignes restantes, BSIC (Banque sahélo-saharienne pour l’investissement est le commerce) et la BCC (Banque commerciale du Chari) n’obtiennent pas de notes car elles n’ont pas souhaité participé à notre benchmark, qui pourtant est un excellent étalon marketing et une occasion « soft » de se confronter aux concurrents.

Infographie : Le classement général et le trio de tête pour chaque critère.

Notre enquête a porté sur dix critères d’attractivité commerciale. A savoir :

  • Ancienneté au Tchad avec le nom actuel
  • Présence au niveau national (combien de villes)
  • Nombre d’agences au niveau national
  • Présence internationale
  • Nombre de guichet automatiques de billets
  • Service de carte de crédit
  • Ouverture des guichets le week-end
  • Montant pour l’ouverture d’un compte courant
  • Service d’internet banking
  • Taux d’intérêt moyen pour un crédit

Les dix critères énoncés ci-dessus sont les questions que se posera un potentiel client dans le choix de l’organisme bancaire avec lequel il souhaite faire un bout de chemin.

Pour chaque critère, la banque qui arrive en tête en termes de performance se voit octroyer 5 points, la seconde, 3 points et la troisième 1 point.

Pour les critères dont les réponses sont oui ou non, nous avons accordé 5 points pour les réponses positives et 0 point pour les négatives.

Quant à l’ouverture des guichets le vendredi après-midi et le samedi, les banque qui offrent cette facilité remportent 5 points. Celles qui ne sont ouvertes que le samedi 1 points.

International et internet banking

En analysant les données brutes de ce benchmark, on constate que la ramification internationale de la SGT, d’Ecobank et d’UBA et leur propension à fournir des facilités électroniques ont fait la différence par rapport à leurs concurrentes (Orabank, BAC, BCC et BSIC) qui pratiquent le métier de manière encore très (trop) traditionnelle. Entre la CBT (quatrième avec 16 points) et UBA (troisième avec 17 points), c’est justement le réseau international qui a fait la différence. Alors que la banque d’origine camerounaise n’est présente qu’au Tchad et au Cameroun, l’enseigne nigériane peut se targuer d’une existence dans 19 pays à travers le monde.

A la question « Existe-t-il un service d’internet banking ? », les trois premiers de notre podium remportent chacun 5 points. Tandis que les autres ne récoltent qu’un zéro à ce niveau. Initialement cette question devait porter sur le CRM (Customer relationship managment / GRC en français : Gestion de relation client) qui sont un ensemble d’outils permettant d’analyser le comportement des clients afin de leur offrir les services les plus adaptés. Mais force est de constaté qu’aucune de nos banques (même la SGT) n’a encore franchi le pas pour l’exploitation des data, des métadonnées générées par elles-mêmes. Ces analyses à posteriori tendront peut-être à « conseiller » aux banques de se comporter comme elles le font actuellement.

Chérif ADOUDOU ARTINE (avec Aristide DINGAMDOUM)

signature blog