Quand on ne possède pas les droits pour s’afficher dans les stades lors des grandes compétitions, il y a, malgré tout, pléthore de moyens pour se faire voir. L’un d’eux est le marketing de rue que Nike exploite à souhait.

 

                                 street marketing

 

Habiller les stars de la compétition, produire des spots publicitaires originaux ou encore être présent autour de l’évènement. C’est apparemment le parti qu’a choisi d’exploiter l’équipementier américain, Nike.

Initialement apprécié par des marques à petit budget, le street-marketing est aujourd’hui l’apanage de ceux que l’on peut désigner comme les Majors de la publicité : McDonalds par exemple.

J’ai craqué sur ce street-marketing de FedEx qui raille son conçurent UPS.                                                    

fedex

Revenons à Nike et à la présente coupe du monde de football. La guerilla marketing, comme le désigne le site appelingstudio.com dans une belle compil d’opérations de rue, est donc, dans le cas de figure présent, la seule arme de l’entreprise de Portland face à Adidas, partenaire de la FIFA. L’objectif est évidement d’intégrer le consommateur à l’évolution de la marque, de promouvoir les produits et d’informer. Mais aussi et surtout dans ce cas bien précis d’exister médiatiquement face au rival allemand. En 1998 déjà, Nike avait implanté un « NIKE PARK » sur l’esplanade de la défense à Paris.

Quelques opérations de street-marketing de la marque à la virgule… sur digitalsport.com