Les groupe A et B rendaient leur verdicte ce lundi. Sans réelle surprise le Brésil, victorieux 4-1 du Brésil, prend la première place devant le Mexqiue. Tandis que dans la poule B, les Pays-Bas ont eu raison du Chili pour le strapontin de tête.

Bpd4jGWCUAA_JPZ

Un Brésil sans âme, sans créativité, sans fond de jeu et sans avant-centre. Aucune fulgurance dans les actions, si ce n’est les arabesques et les accélérations de Neymar. Mais l’attaquant du Barca, auteur des deux premiers buts, ne pourra pas cacher les carences de son équipe encore bien longtemps. Cette formation doit hausser son niveau de jeu. Sans quoi, le séisme de la défaite lors de la coupe du monde 1950 à domicile risque de se reproduire. Car sur ce qu’ils ont montré, les joueurs de Luiz Félipé Scolari ne feront pas le poids face à des équipes d’un calibre supérieur. La victoire remportée face à des Camerounais déjà éliminés sur le large score de 4-1 n’est au mieux qu’un leurre.

Dans les commentaires entendus ci et là, celui de Frédiric Plisson, envoyé spécial d’Infosport qui suit l’équipe nationale brésilienne est rassurant. « Il n’y a pas d’inquiétude autour de la Selecao au Brésil. L’unité au sein du groupe est totale et les fans sont des passionnés qui sont derrières leur équipe ». Et en cas d’élimination « ils règleront leurs comptes » à ce moment-là. Cet état d’esprit atténue un peu l’image laborieuse que renvoi les 3 matchs du premier tour. Mais surtout le scepticisme qui habite la plupart des observateurs anonymes à travers le monde.

Abou_Dra

La seconde place du groupe A revient au Mexique. La Trescolores a dominé la Croatie sur le score de 3 à 1. 

On reviendra plus tard sur la campagne calamiteuse des Lions indomptables du Cameroun. 

Dans le groupe B, Les Néerlandais on fait plier les Chiliens 2-0 pour s’emparer de la première place. Dans le même temps une victoire anecdotique de l’Espagne contre l’Australie  (3-0) clos la campagne désastreuse des hommes deVincente Del Bosque.

Le Brésil jouera le Chili samedi 28 et les Pays-Bas défieront le Mexique dimanche 29. De belles affiches en perspective.

Au programme aujourd’hui

Ce mardi soir, nous serons focalisés sur l’affiche Grèce vs Côte d’ivoire. Les Ouest-africains sont dans l’obligation de dominer les Hellènes pour accrocher une qualification inédite pour le pays. Cette rencontre revêt une importance capitale pour un pays encore tiraillé par ses démons ethniques. Au point que le président de la République Allasan Ouatara a doublé la prime des joueurs en cas qualification pour les huitièmes. Les joueurs toucheront chacun 32 millions de francs CFA. La Colombie quant à elle tentera de réaliser 9 points sur 9 en battant les Japonais.    

A 17 heures ce mardi, Italiens et Uruguayens s’affronteront pour accrocher la deuxième place du D. Une rencontre qui ne sera pas « poétique » selon les termes du chroniqueur « footbalogue », Geoffroy Garetier. L’Angleterre tentera de ne pas terminer sur une note négative face aux leaders costariciens. l

A demain !