Un dimanche mi-figue mi-raisin dans cette coupe du monde surprenante et non mojns agréable. On a eu droit à une Belgique terne mais qualifiée pour les huitièmes, une Algérie méconnaissable qui se replace. En bout de programme, Portugais et Américains se quittent sur un beau partage.

origi

Les Diables rouges seraient-ils devenus les rois du hold-up ? Sans briller la Belgique s’est qualifiée pour le second tour de la compétition en battant la Russie sur la plus petite des marges par l’intermédiaire du jeune Origi en toute fin de match. Alors que les Russes se sont livrés les meilleures (pas occasions) situations devant les buts du portier madrilène, Thibaut Courtois. Mais que valent réellement ces Diables rouges si fringants lors des qualifications et durant les matchs de préparation ? Seul le test des huitièmes de finale répondra à cette question. Car ni la faiblesse algérienne du match initial, ni les approximations russes de ce dimanche après-midi ne sont des oppositions capables de donner une vraie valeur à l’équipe de Marc Wilmots.  Dans l’immédiat Vincent Kompany et les siens ont fait le métier. Pour certains, c’est l’essentiel.

Dans le second match du groupe, l’Algérie a écrasé la Corée du sud (4-2). Les Fennecs prennent une option sérieuse pour la deuxième place en imprimant plus d’envie que lors de leur premier match. Une qualification pour les huitièmes qui serait la toute première du foot algérien et la toute première d’une équipe du Maghreb depuis le Maroc en 1986.

Le Portugal a perdu presque toutes chances de rejoindre les 16 meilleures équipes du monde. Les carences de leur défense, le manque d’impact physique de leur milieu de terrain et la faillite de leurs attaquants étaient trop flagrants pour inquiéter des Américains très entreprenants. Le score nul de 2-2 ne reflète en rien ce match. Finalement Cristiano Ronaldo n’a pu, comme on s’y attendait, combler toutes les lacunes de la formation lusitanienne. L’opposition de la Selecao face au Ghana doit obligatoirement se solder par une victoire. Et que l’Allemagne domine les USA. . .

Qui pour le Brésil en huitièmes ?

On rentre aujourd’hui dans la troisième et ultime journée des matchs de poules qui se joueront à la même heure pour éviter les calculs et autres arrangements (cf le match de la honte en 1982 entre l’Autriche et l’Allemagne).

Dans le groupe A, le Brésil devra assurer la victoire face au Cameroun pour se qualifier avec un peu de panache. Autrement même un match nul suffirait. Croates et Mexicains se disputeront la seconde place.. .

Mes favoris pour la qualification ? Brésil et Mexique

Chiliens et Néerlandais s’affronteront pour la 1ère place du groupe B et éviter le Brésil en huitième par la même occasion.  L’Espagne (face à l’Australie) tentera de ne pas quitter la compétition avec un 0 au compteur.

Bonne semaine à tous et à demain. 

Crédit photo : lesoir.be