Les Pays-Bas, impressionnants, désintègrent l’Espagne. Le Cameroun cale face au Mexique. Et le Chili fait le métier face aux faibles Australiens. La troisième journée du mondial 2014 a raisonné comme un feu d’artifice avec 15 buts inscrits.

vanpersie_0

Le match phare du groupe B opposant les Espagnols et les Néerlandais pour le remake de la dernière finale de coupe du monde a été fatal aux Ibériques. Les joueurs de Louis van Gaal ont donné une leçon de dynamisme et de réalisme aux champions du monde en titre. Les observateurs semblent s’attarder sur la piètre performance des Espagnols. Mais c’est parce qu’ils ont été contraints pas des Bataves impressionnants hier soir à Salvador de Bahia. Vitesse, technique et pressing permanents ont eu raison d’une défense complètement amorphe. A commencer par une Gerard Piqué à la rue. Son compère de la défense centrale, Sergio Ramos, a été écœuré par l’intelligence d’un Robin van Persie des grands soirs et d’un Arjen Robben intenable. Les « Oranjes », qui étaient vêtus d’un beau bleu nuit pour l’occasion, ont entamé leur mondial de la meilleure des manières. Les Australiens, leurs prochains adversaires, savent à quoi s’en tenir.

L’inquiétude est de mise du côté espagnol. La « Roja » se relèvera-t-elle de cette correction ? Comment est-ce que cette équipe qui domine le football mondial depuis juin 2008 gèrera cette situation inédite. C’est vrai qu’en 2010 les Suisses avaient battu lors du match inaugural l’équipe menée par Vincente Del Bosque (1-0). Mais la défaite subie sur la pelouse de l’Arena Ponte Neva de Salvador semble avoir une autre portée. Le prochain match qui opposera les Ibériques au Chili vaudra son pesant de Pesetas. Les Sud-américains ont fait le travail en venant à bout de la faible Australie sur le score de 3 buts à 1. Ils auront l’occasion d’empocher leur qualification en dominant l’Espagne. Si tel est le cas, les champions du monde pourront faire leurs bagages dès le premier tour. A l’instar de la France en 2002 et de l’Italie en 2010. Espagne VS Chili, le 18 juin prochain à Rio de Janeiro sera le match à ne pas rater.

Le Cameroun à quitte ou double

Plus tôt dans la soirée, le Mexique a battu, dans un match de qualité très moyenne, le Cameroun sur la plus petite des marges. Les Africains n’ont à aucun moment sur hausser leur niveau de jeu pour être à la hauteur d’une coupe du monde. Après ce revers qui ne présage rien de bon, l’équation est simple pour Eto’o et ses coéquipiers. La victoire est obligatoire contre la Croatie au prochain match, le 18 juin à Manaus, au cœur de la forêt amazonienne. Mais je reste convaincu que les Lions indomptables peuvent s'en sortir.

friday

 

Au programme... 

Ce samedi, une Colombie privée de sa star Radamel Falcao sera opposée à la Grèce pour le premier match du groupe C. Celui des Ivoiriens qui croiseront le fer avec les modestes mais non moins imprévisibles Japonais.

Dans le groupe D, l’une des affiches du 1er tour opposera l’Italie à l’Angleterre. La seconde rencontre mettra au prise l’Uruguay au Costa Rica.

A demain.  

Crédit photo: franceinfo.fr , fiifa.com