BOM DIA BRASIL devait être une émission innovante pour agrémenter la grille de programmes de  la télé Tchad. Mais également donner un peu de vie aux matches de la coupe du monde de football qui débutera dans deux jours. Hélas, cette émission prometteuse ne verra pas le jour. 

Le producteur de l’émission, l’agence FORTIUS Médias, souhaitait faire vivre la coupe du monde de football 2014 au cœur de Rio avec des visites et la découverte des plus beaux « spots » de cette ville qui fait rêver tous les voyageurs. Foot, tendance, société, culture et GOSSIP étaient au menu de cette quotidienne de 26 minutes.

bdb_logo« L’horaire de 19h30, entre le journal en français et le journal en arabe était ce qu’il y a de mieux pour BOM DIA BRASIL. Nous aurions réuni devant l’écran un public très diversifié. Les footeux bien sûr, mais aussi les autres, principalement les curieux » explique Zara Sougui, l’attachée de presse de l’agence FORTIUS. Le directeur général de l’Office national de radio et de télévision du Tchad (ONRTV), Doubaye Kléoutouin, était très emballé par ce concept dynamique qui faisait place à l’immersion et à la découverte. Mais les soucis financiers de notre ONRTV ont eu raison de sa motivation et de l’enthousiasme de la jeune équipe composée de Zara Sougui pour le rédactionnel et l'intendance, de Seif Abdelkerim pour la technique et de PrinceSa (Aicha Chrir) à l'animation.

 

50% du budget et d’autres horizons

Le budget initial des 33 émissions tournées et montées à Rio était de 42 millions de francs CFA. La moitié de cette somme (20 millions) provient de télé Tchad pour l’achat du programme. Le reste du budget était assuré par les sponsors. Le projet n’a pas vu le jour car le principal pourvoyeur de fonds et client, à savoir la télé, n’a pas assuré ses engagements. La faute à un « budget 2014 qui n’a pas encore été versé par le Trésor public » nous signale-t-on du côté de Sabangali.  Faute de l’apport de plus de 50% du budget, FORTIUS Médias a préféré jeter l’éponge. Pour préserver son intégrité auprès des annonceurs qui ont accepté de l’accompagner. Mais aussi pour éviter de produire des programmes à rabais en termes de qualité et ne pas risquer de faire vivre à ses collaborateurs une précarité prévisible à des milliers de kilomètres de Ndjaména.

« C’était une occasion qui ne se présente qu’une fois dans une vie de journaliste, d’animateur,  de cameraman. Et cette occasion nous l’avons laissé passer avec la mort dans l’âme » conclut dans la déception Zara Sougui.

L’équipe de production de FORTIUS ferme le livre « BOM DIA BRASIL », mais ouvre celui de « GOAL AFRICA », concept d’émission calqué sur celui prévu pour la coupe du monde 2014, mais pour célébrer la CAN2015 au Maroc cette fois… Le concept sera proposé à d’autres chaines que l’ONRTV. Electron TV au Tchad, mais aussi à Canal+ horizon, Africa24, France 24, Vox Africa, etc. un horizon plus lointain et des ambitions encore plus élevées.

Les aventures médiatico-footballistiques de FORTIUS médias ne s’arrêtent donc pas à ce relatif échec.