Un an jour pour jour après son arrestation, le sulfureux Kim Dotcom revient aux affaires avec une nouvelle version de son site de téléchargement appelé tout sobrement MEGA. Il promet d'être BIGGER, BETTER, FASTER, STRONGER et surtout SAFFER.

Kim Dotcom, de son vrai nom  Kim Schmitz, lance ce samedi 19 janvier une nouvelle version de MEGA UPLOAD, la plateforme de téléchargement fermée il y a un an par les autorités américaines. Alors qu’il est en liberté surveillée en Nouvelle-Zélande (en attente de son extradition vers les USA qui le réclament pour « violation de droit d’auteur »), Kim Dotcom crée une nouvelle société avec un nouveau site de partage de fichiers.

mega.co.nz

"C'est comme un voyage dans le temps. On va vous amener dans le futur" promet le promoteur  Allemand du nouveau site que l’on peut trouver sur cette adresse : mega.co.nz. La nouveauté réside dans le système de cryptage plus moderne que sur l’ancienne version. Les administrateurs ne pourront pas savoir ce que téléchargent les abonnés. « Cela permettrait ainsi, théoriquement, aux administrateurs d'échapper aux poursuites de la justice» commente le site du magazine français Challenges. MEGA propose une capacité de téléchargement de 50 GO, « soit plus que ce qu’offrent les sites similaires tels que Dropbox ou Google Drive ».  

La justice américaine réclame la somme de 175 millions de dollars Kim Dotcom. Equivalent de ce qu’il aurait amassé avec Mega Upload. Le trafic de ce site représentait 4% du web mondial.

A nous le futur...