Un motard armé a ouvert le feu sur des enfants dans une école de confession juive à Toulouse en France dans l'aprés midi du lundi 19 mars. Bilan: 4 morts! Acte atroce, d'une lâcheté sans nom. Révoltant...

Quatre enfants sont morts dans une école. Comme toutes personnes ayant un minimum d'humanité en elle, cet évènement sanglant m'a touché, attristé et révolté. RTR2Z8GIRévolté qu'on puisse s'en prendre à des gamins, mais également révolté par la surenchère médiatique qui s'en est suivie. Ce qui me choque c'est le niveau de recueillement des gens. Lorsque d'autres communautés (magrébine et antillaise) ont été touchées, il n'y avait pas cet engouement journalistique et populaire. A croire qu'en cette période électorale en France, la mort de Juifs est plus triste que la mort d'autres citoyens. Cette hiérarchisation de la souffrance est choquante. Chacun montre sa peine comme pour faire plaisir aux Juifs. Mais eux de leur coté, ne se préoccuperaient même pas une seconde de la mort d'un enfant noir (par exemple). C'est triste à dire, la terre entière, dans son hyprocisie, se lamente sur les malheurs des uns, tout en passant sur ceux des autres (que nous sommes). S'il y avait un audimat de la de la mort des enfants de Toulouse comparé à celui des événements qui causent des déces par dizaines en Syrie ou en Somalie; l'acte du motard terroriste aurait la plus grosse part de marché.

Rageant qu'on parle à peine des enfants morts à Ohms, Mogadisco, Jalalabad ou Gaza; alors que ce sont des être humains comme ceux qui ont été tués d'hier. Abjecte!

Pour ceux qui voient  de l'antisémitisme ou du communautarisme dans mes écrits, passez votre chemin et référez-vous à la liberté de pensée!