banknote 10000 central african cfa franc obverseFinalement la dévaluation de notre cher francs CFA n'était qu'une (dés)information lancée par des journalistes ivoiriens "pro Gbagbo". Quel soulagement. Je peux même dire que je plane de joie. Car avouons-le, une dévaluation aurait été la pire des choses qui puisse nous arriver alors que nous grimpons petit à petit la pente.

Cela dit, il ne faut pas crier victoire trop tôt. Car les scénarios mises en avant par les rédacteurs ivoiriens en question peuvent bien se réaliser. Imaginer Angela Merkle sommant son ami Sarkozy de faire payer les dérapages de la zone euro aux ex-colonisés.

Nous devons travailler à diversifier nos partenaires. Ainsi nous pourrons acquérir une certaine autonomie financière.